Portrait : Corentin, co-fondateur du festival

Portrait : Corentin, co-fondateur du festival

Publié le 25/09/2022

Cet été, on vous propose une série de portrait des membres de l'équipe, qui ont mis en oeuvre la première édition du festival grand public les 30 avril et 1er mai 2022. Découvrez les coulisses du festival mais aussi leurs coups de coeur en matière d'imaginaire. Aujourd'hui, rencontre avec Corentin, cofondateur du festival l'Ouest Hurlant.

Dans l’orga, tu as fait quoi ?

Comme pas mal d’entre nous, j’ai fait un peu de tout.
Mon travail s’est essentiellement concentré sur la logistique et l’administratif : j’ai travaillé aux demandes de financements et aux budgets avec Leslie, pris contacts avec nos différents partenaires / prestataires (loueur de barnums, foodtrucks, restaurants, exposant·e·s bien sûr), dessiné le plan du site, coordonné le montage-démontage, etc. 

Comment s’est passé ton festival ?

Pour moi le festival a duré 6 jours : le week-end, encadré par deux jours de montage puis de démontage. Donc c’était intense ! Sur le week-end même, j’ai presque pu me reposer un peu, passer voir un peu tout le monde pour voir si tout allait bien, profiter des foodtrucks…

Après cette première édition, comment envisages-tu la suite ?

Plutôt positivement. Les retours nous encouragent à continuer et c’était une expérience exaltante. On a beaucoup de projets en réserve autour de l’Ouest Hurlant, on voudrait élargir notre programmation, proposer de l’audiovisuel, des événements durant l’année… 

C’est quoi l’ADN de l’Ouest Hurlant pour toi ?

Le collectif. Selon moi, L’Ouest Hurlant c’est avant tout un espace-temps de rencontre autour de l’Imaginaire. C’est un outil qui permet de faire se croiser de nombreux·ses acteur·rice·s différent·e·s autour de passions et de valeurs communes. Avec cette base, on peut envisager ensemble de porter des idées ambitieuses qu’on aurait pas pu mener individuellement avec une seule association, institution ou entreprise.